Résultat de recherche d'images pour "ukraine"

Dans le cadre de son programme EAT (European Agritel Tour), Agritel suit l’évolution des cultures de blé en Ukraine, Roumanie et Allemagne depuis les semis jusqu’à la récolte. En sortie d’hiver et à quelques jours du Black Sea Grain, Agritel estime le potentiel de production de blé en Ukraine en très forte baisse par rapport à 2015.

Paris, le 18 avril 2016 – Agritel estime le potentiel de production de l’Ukraine tous blés confondus à 19,3 Mt, contre 26 Mt en 2015. « Les conditions des blés à la sortie de l’hiver en Ukraine sont très hétérogènes et les surfaces semées, bien que légèrement réévaluées par rapport à l’estimation de décembre 2015, restent nettement inférieures à celles de l’an passé » analyse Michel Portier, directeur général, après le retour de l’équipe d’analystes Agritel partie début avril et qui a parcouru 2 000 km. 

Les tours de plaine réalisés par les équipes d’Agritel permettent d’évaluer que la baisse des surfaces semées et l’impact des conditions météorologiques sur la levée des blés équivaut à une baisse de 25 % des surfaces (blé d’hiver) par rapport à 2015. « L’Ukraine exporte près de 50 % de sa production, il faut donc d’ores-et-déjà intégrer une dégradation du potentiel exportable pour la campagne 2016/2017 », ajoute Michel Portier.   


Rappel : L’European Agritel Tour est un programme annuel d’Agritel, qui vise à produire une information qualifiée du potentiel des cultures de blé chez trois des principaux exportateurs en Europe : la Roumanie, l’Allemagne et l’Ukraine. Il s’appuie sur la réalisation de tours de plaines à 3 périodes majeures du développement des cultures.

 

 

http://www.edubourse.com/finance/actualites.php?actu=92924